Thomas, Auteur à Blog XO sécurité
L’amiante : Son utilisation et réglementation

L’amiante : Son utilisation et réglementation

L’amiante est un minéral à la texture fibreuse une fois transformé. Ce minéral présente des propriétés particulières le rendant résistant aux fortes chaleurs, aux tensions et aux agressions électriques et chimiques. Pour ceci, ce matériel a donc fortement été utilisé dès les années 1880 dans tous types de constructions (industrielles, professionnelles ou privées). Cependant les médecins se sont vite rendus compte que l’amiante est très dangereuse pour la santé. Ce n’est qu’un siècle plus tard qu’elle sera interdite à la vente et la transformation, jugée trop agressive pour l’être humain. Alors comment ce minéral est-il utilisé et à quel point est-il dangereux pour la santé humaine ?   Utilisation et réglementation de l’amiante  L’amiante s’utilise dans tous types de constructions car c’est un très bon isolant thermique, électrique et chimique. Il se trouve sous plusieurs formes : Friable : c’est la forme la plus nocive, elle s’utilise de cette manière comme calorifugeage ou flocage (dans les toitures par exemple) Non friable : directement incorporée aux préparations comme le ciment, colle, peinture, joint etc… On la retrouve également en complément de certains métaux utilisés en mécanique ou pour la construction de machines industrielles  Nous retrouvons donc l’amiante un peu partout autour de nous sans nous en rendre compte. Mais il s’avère que ces particules sont nocives pour l’être humain. Suite à la découverte de l’action de l’amiante sur le système respiratoire humain, de nombreuses lois mais également de nombreux décrets et arrêtés sont sortis chaque année depuis 1980 pour réguler l’utilisation de ce matériel. L’interdiction totale de l’utilisation de celui-ci a été décrété le 1er janvier 1997, une interdiction très tardive de la part du...
[Video] La gamme de masques respiratoires Xo Sécurité

[Video] La gamme de masques respiratoires Xo Sécurité

Xo sécurité vous propose sa gamme de Masques respiratoires en papier pour la filtration des aérosols. Les filtres anti-aérosols protègent contre des particules solides et aérosols liquides. Sur un masque jetable, les caractéristiques sont imprimées directement sur le masque. Il est noté « FF » (pièce faciale filtrante) suivi de la classe de filtration (P1, P2, P3).Il existe trois classes d’efficacité des filtres selon leurs performances de filtration : Filtres de classe P1 (faible efficacité) Arrêtent au moins 80% de cet aérosol (soit une pénétration inférieure à 20%) Filtres de classe P2 (efficacité moyenne) Arrêtent au moins 94% de cet aérosol (soit une pénétration inférieure à 6%) Filtres de classe P3 (haute efficacité) Arrêtent au moins 99,95% de cet aérosol (soit une pénétration inférieure à 0,05%) Quelle est la durée d’efficacité des filtres anti-aérosols ? Dans une ambiance empoussiérée, les filtres anti-aérosols vont progressivement se colmater et opposer une résistance de plus en plus élevée au passage de l’air mais leur pouvoir de filtration n’est pas altéré. La gêne respiratoire due au colmatage définira le temps d’utilisation d’un filtre et sa fréquence de remplacement.   Retrouvez tous les produits sur la boutique en ligne Xo sécurité :  ...
La France prend la présidence de l’European Safety Federation (ESF).

La France prend la présidence de l’European Safety Federation (ESF).

Le 5 mars dernier, M. Bernard Cuny, Président du SYNAMAP, Syndicat National des Acteurs du Marché de la Prévention et de la Protection, a pris ses fonctions en tant que Président de l’ ESF. Cette fédération européenne regroupe les organisations professionnelles d’équipements de protection individuelle d’un certain nombre d’Etats membres.   L’ESF : influencer les développements au niveau européen   Combiner les activités nationales de tous les membres de l’ESF permet d’avoir un meilleur impact et donc d’atteindre plus facilement ses objectifs. L’ESF est une organisation reconnue au sein de l’Union Européenne et est invitée à communiquer sa position et son opinion sur les propositions de législation, de procédures et de normes. Position et opinion communes à tous les membres. L’ESF a aussi un rôle de conseiller auprès de ses membres sur l’interprétation de la législation en vigueur et la conformité des produits, et cultive une image positive des équipements de protection individuelle. Son rôle de conseil et d’expert a une grande importance au cours des prochaines semaines, en vue de l’ application de la nouvelle directive européenne et de son règlement.   Le Synamap: Xo Sécurité est membre du Syndicat  nationale des acteurs du marché de la prévention et de la protection. Organisation interprofessionnelle créée en 1961, le SYNAMAP regroupe des entreprises considérées comme des acteurs directs du marché de la protection de l’homme au travail, fédérant ainsi des fabricants, des distributeurs, mais aussi des sociétés de conseil, des installateurs ou des formateurs. Le SYNAMAP est aujourd’hui l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics, des institutions nationales et européennes, des prescripteurs d’équipements de protection individuelle (EPI) et collective, mais aussi des entreprises utilisatrices de...
[Web Série] « La prévention ça [vous] rapporte » par l’OPPBTP.

[Web Série] « La prévention ça [vous] rapporte » par l’OPPBTP.

L’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) a pour mission de sensibiliser les entrepreneurs aux risques de leur activité professionnel et de les former à y remédier.  Retrouvez sur le site de l’organisme professionnel, 150 actions concrètes qui rendra votre entreprise plus performante en suivant ce lien. Une étude menée par l’OPPBTP le démontre. Elle met en évidence que les entreprises engagées dans des actions concrètes de prévention sont économiquement gagnantes.C’est pourquoi l’OPPBTP diffuse une série de témoignages permettant de mettre en avant les avantages économiques que peut apporter la prévention des risques au travail.  Découvrez cette Web série: Episode 1 : Une table de découpe pour tailler dans les dépenses !    Rendez-vous au mois de mai pour le prochain épisode de la saga « La prévention, ça [vous] rapporte »....
[Vidéo] Quels équipements pour se protéger lors du traitement phytosanitaire ?

[Vidéo] Quels équipements pour se protéger lors du traitement phytosanitaire ?

Pourquoi protéger les végétaux? L’agriculture est un secteur d’activité ou le lieu de travail varie en fonction de la saison et de l’activité. A la fin de l’hiver, les travailleurs sortent en même temps que la nature pour se rencontrer dans les exploitations agricoles ou dans les espaces verts.Les espèces végétales prennent de nouveau leurs places dans la nature endormie et viennent attirées une faune et une flore pouvant être nuisible.C’est pourquoi l’homme vient en aide aux organismes végétaux en s’occupant de la santé des plantes. Le traitement phytosanitaire et ses risques.La protection des organismes végétaux se fait à l’aide de produit phytosanitaire Ces produits sont des substances actives, des micro-organismes ou des substances chimiques. Ce sont donc des produits encadré par la réglementation européenne car ce ne sont pas des produits sans risque pour l’environnement et pour l’utilisateur. En effet, les produits peuvent se dissiper dans l’eau, le sol, l’air et ainsi générer une pollution aux molécules phytosanitaires. Mais aussi des risques sur l’Homme qui peuvent être ponctuels dit « toxicité aiguë »: souillure du visage, des mains, inhalation ou irritation ; ou avec des conséquences à long terme dit « toxicité chronique » : Troubles respiratoires importants ou maladies graves (leucémie, cancer….).Quelques années après des cas émergent comme l’affaire Denis Bibeyran. Salarié agricole dans les vignes du Médoc (Gironde) pendant 32 ans, Denis Bibeyran, est décédé le 12 octobre 2009 d’un cancer contracté dix mois plus tôt. Il était tractoriste et directement exposé aux pesticides pendant une vingtaine d’années. Article du quotidien Sud Ouest S’équiper pour éviter la contamination.C’est pourquoi il est nécessaire de se former pour manipuler ses produits, de respecter la signalétique...
[Vidéos] Comment choisir ses chaussures de sécurité ?

[Vidéos] Comment choisir ses chaussures de sécurité ?

Le marché des chaussures de sécurité propose un large choix de modèles. Pour trouver chaussure à son pied, il est nécessaire de réaliser une approche méthodique du modèle adapté. C’est pourquoi nous vous conseillons dans un premier temps de bien définir l’usage que l’on va en faire puis le confort et le style. Ces critères permettront d’affiner votre choix. Voyons d’abord les éléments fondamentaux:   Le cadre Réglementaire. Oui, il existe une réglementation pour porter des chaussures dans le cadre des ses activités professionnelles. Dans le cas où votre travail vous fait courir des risques pour vos pieds, il est indiqué dans le document unique de votre structure que ces risques peuvent être prévenus par le port de chaussure de sécurité.Ainsi votre employeur sera engagé à ce que vous portiez des chaussures de sécurité respectant la norme NF EN ISO 20345 (février 2012) ou ISO 20346 (octobre 2004).   Une tige haute ou basse La tige est la partie au dessus de la semelle qui englobe le pied. On peut trouver des tiges en cuir pleine fleur, en cuir gras, en cuir grainée, en velours, en nubuck, en toile ou en matières synthétiques. Il est conseillé de choisir une tige basse pour le personnel ayant un poste de travail fixe et une tige haute quand le porteur a une activité l’amenant à se déplacer. La tige haute sera efficace pour le maintien de la cheville et évitera les risques de torsions.   Les matériaux de protection L’embout de protection et la semelle anti-perforation peuvent être composés de différents matériaux : Acier, aluminium, composite et tissu multicouche.Certains matériaux apporteront de la...