L’amiante : Son utilisation et réglementation

L’amiante : Son utilisation et réglementation

L’amiante est un minéral à la texture fibreuse une fois transformé. Ce minéral présente des propriétés particulières le rendant résistant aux fortes chaleurs, aux tensions et aux agressions électriques et chimiques. Pour ceci, ce matériel a donc fortement été utilisé dès les années 1880 dans tous types de constructions (industrielles, professionnelles ou privées). Cependant les médecins se sont vite rendus compte que l’amiante est très dangereuse pour la santé. Ce n’est qu’un siècle plus tard qu’elle sera interdite à la vente et la transformation, jugée trop agressive pour l’être humain. Alors comment ce minéral est-il utilisé et à quel point est-il dangereux pour la santé humaine ?   Utilisation et réglementation de l’amiante  L’amiante s’utilise dans tous types de constructions car c’est un très bon isolant thermique, électrique et chimique. Il se trouve sous plusieurs formes : Friable : c’est la forme la plus nocive, elle s’utilise de cette manière comme calorifugeage ou flocage (dans les toitures par exemple) Non friable : directement incorporée aux préparations comme le ciment, colle, peinture, joint etc… On la retrouve également en complément de certains métaux utilisés en mécanique ou pour la construction de machines industrielles  Nous retrouvons donc l’amiante un peu partout autour de nous sans nous en rendre compte. Mais il s’avère que ces particules sont nocives pour l’être humain. Suite à la découverte de l’action de l’amiante sur le système respiratoire humain, de nombreuses lois mais également de nombreux décrets et arrêtés sont sortis chaque année depuis 1980 pour réguler l’utilisation de ce matériel. L’interdiction totale de l’utilisation de celui-ci a été décrété le 1er janvier 1997, une interdiction très tardive de la part du...
Se protéger dans les métiers à Risque : Soudeur, Industrie chimique, Amiante

Se protéger dans les métiers à Risque : Soudeur, Industrie chimique, Amiante

Plusieurs métiers exercés nécessitent davantage de protection que d’autre. En effet, certaines activités comportent un risque pour la santé de l’homme, une protection pour ces métiers à risque est spécialement conçue pour cela.   La protection pour Soudeur : Le soudeur manipule à longueur de journée des objets chaud car le principe d’une soudure est de relier deux objets de métal entre eux par le biais de la fonte de métal formant une jointure solide. Il s’aide pour cela, d’un poste à souder avec une flamme portée à haute température afin de fondre le métal (la partie dangereuse de l’objet). Il faut donc pour cela une protection complète composée : De gants D’un tablier Des chaussures (en cas de chute d’objets) Un casque avec visière de protection pour la protection des yeux (le faisceau, dans certains cas, étant nocif pour la rétine de l’homme)   La protection pour l’industrie chimique : La chimie est utilisée dans de vastes domaine. En effet c’est un secteur qui consiste à fabriquer des produits de synthèse chimique de manière contrôlé. Ainsi nous la retrouvons dans les secteurs pétroliers, phytosanitaire, mais aussi dans le pharmaceutique. Des domaines différents qui ne font pas appel à la même protection. Mais pour tous ces métiers, une grande sécurité est nécessaire car il s’agit de manipulation d’objet dangereux pour la peau et la santé de l’Homme. Pour ceci, nous retrouvons une protection généralement fine mais très résistante et surtout jetable. Puisqu’il faut pouvoir la changer régulièrement, lors de toute entrée et sortie dans une nouvelle section (changement simple, lors de pause etc…). Une protection pour tous le corps existe : Gants Combinaison Chaussures...
Comment reconnaître les Normes sur les EPI ?

Comment reconnaître les Normes sur les EPI ?

Notre société actuelle nous impose tout un tas de règles et de normes sur les EPI à respecter pour notre sécurité.  Nous les voyons sur les étiquettes des produits mais il n’est parfois pas facile de les décoder. Grâce à cet article il va être plus simple pour vous de les comprendre et de les repérer. Le code du travail par l’article R 233-83-3 impose que le salarié soit protégé en adéquation avec le poste qu’il occupe. En revanche il appartient à l’employeur de définir les risques liés à son activité et d’habiller en conséquence ses employés selon leurs postes de travail. Pour les postes où la protection est la plus technique et importante, l’employeur se doit de lui apporter une formation de prévention des risques et sur la manière d’utiliser la tenue de sécurité. Toutes les Normes sont composées de EN suivit d’un nombre. EN signifie Norme Européenne (Version anglaise). Le chiffre qui suit indique le type de protection que le produit procure.   Protection Générale : Les protections les plus importantes, mais surtout les basiques (froid, chaleur, pluie, haute visibilité), sont celles que nous retrouvons sur quasiment tous les produits. La protection de base est la norme EN340, chaque produit doit avoir cette norme. Ensuite, s’ajoutent des Normes supplémentaires selon le niveau de protection exigé. La protection contre le froid se traduit par la norme EN342, une protection qui peut aller jusqu’à des températures négatives de 5°. Le vêtement de pluie respecte la norme EN343 qui est la résistance à la pénétration de l’eau. Mais également à la résistance au froid. Le vêtement de haute visibilité, lui, doit...
La broderie, comment l’utiliser dans son métier ?

La broderie, comment l’utiliser dans son métier ?

De part sa définition, la broderie signifie « l’art d’ornementer un tissu d’un motif cousu à l’aide de fils de couleurs et de textures variés ». Cette méthode ancestrale, apparût au 12ème siècle à évolué avec le temps. Tout d’abord fait par les femmes afin de décorer les vêtements, la broderie à trouvé son utilité dans les tapisseries et autres éléments décoratifs de la maison. La première machine apparaît en 1828 et permet ainsi de broder plus rapidement. Dans cet article nous allons découvrir, plus en détail, la méthode utilisée ainsi que la manière d’utiliser la broderie aujourd’hui.   I/ Broderie : La méthode   Manuellement : Aujourd’hui encore, beaucoup de broderie artisanale se font à la main. Il faut beaucoup de patience et une bonne connaissance de la pratique. En effet, il existe une multitude de points différents pour réaliser plusieurs motifs. Après préparation de tous le matériel nécessaire, et avoir choisi le modèle à réaliser, il ne vous reste plus qu’à broder. Le temps de réalisation d’une broderie à la main est variable. Tout dépend de la taille ainsi que la difficulté du motif à broder. De nos jours, cette technique est surtout utilisée pour du loisir ou dans les ateliers artisanaux. A la machine : Depuis l’invention de la machine à broder en 1828, elle a bien évolué. A des fins personnelles au départ elle est aujourd’hui bien plus sophistiquée. Actuellement les machines professionnelles combinent plusieurs postes de broderie sur le même ensemble. Comme on le voit sur la photo,  les bobines de fil sont derrière, reliées à l’aiguille qui coud. Un ordinateur est intégré à la machine. Il faut...
Personnaliser votre métier en toute sécurité !

Personnaliser votre métier en toute sécurité !

Le matériel de sécurité, pour une grande partie des entreprises, est obligatoire. Il est nécessaire et doit remplir les normes européennes de sécurité imposées par la Directive Européenne. Un article dans le code du travail est dédié à l’équipement pour les entreprises. Coupe, couleur, forme, matière, tous est réglementé. Mais, par moment, tous ces produits peuvent manquer d’esthétisme. Pour cela des sociétés, comme XO sécurité, s’y sont penchés. Personnaliser plusieurs métiers tout en respectant l’aspect sécurité.    Adaptation des normes du côté esthétique Les équipements de protection individuelle ont fait un bond en avant au point de vue aspect visuel. En plus de la qualité du produit (confort, tenu et respect des normes), ils remplissent un nouveau critère qu’est le design de l’objet. En effet il est maintenant possible de découvrir des gammes plus élargies d’un même produit au niveau des couleurs. Egalement les formes s’adaptent. Pour les femmes par exemple, les coupes sont davantage cintrées. De manière générale, ils sont plus adaptés à la morphologie de chacun tout en respectant un confort permettant de passer une bonne journée. Ils permettent ainsi un meilleure visuel, et met donc la personne davantage en valeur.   Personnaliser un objet  Aujourd’hui, beaucoup de vêtements ou d’accessoires peuvent se personnaliser. Rajouter le nom de l’entreprise avec son logo, ou alors son nom personnel. Ceci permet l’attribution d’un vêtement à une personne qu’elle pourra garder par la suite. Ou encore un nom fantaisiste. Maintenant beaucoup de choses son possible. Par broderie, sérigraphie ou transfert, selon votre préférence. Il est envisageable de réaliser ce dont vous avez besoin ou ce dont vous avez envie. Tous...
HandiBTP, un renouveau dans le secteur du bâtiment

HandiBTP, un renouveau dans le secteur du bâtiment

             A l’occasion des 20 ans de la mission HandiBTP, XO Sécurité vous fait un petit récapitulatif sur la mission. La Commission Européenne a pris récemment des mesures pour intégrer les personnes qui souffrent d’un handicap physique ou mental. A cause de leur déficience physique ou mentale, ces personnes n’ont pas les mêmes chances d’accéder ou de retrouver un emploi. Ainsi, la mission HandiBTP a pour vocation de leur venir en aide.   Mission HandiBTP, qu’est-ce que c’est ?                 Une personne dite « handicapée » est, selon le Bureau International du Travail, « une personne dont les perspectives de trouver, de retrouver ou de conserver un emploi convenable ainsi que de progresser professionnellement sont sensiblement réduites à la suite d’un handicap physique, sensoriel, intellectuel ou mental dûment reconnu ». La mission HandiBTP est née de l’initiative BTP Rhône-Alpes et du soutien de la Fédération Française du Bâtiment Région Rhône-Alpes en 1994. Elle place le travailleur au cœur de leur politique d’emploi.  En d’autres termes, chacun et chacune bénéficie d’un accompagnement individuel et personnalisé.   Des résultats probants 60% des salariés soutenus par la mission HandiBTP ont conservé leur emploi.  En 2014, ce projet a su convaincre les recruteurs du bâtiment car près de 180 salariés et artisans ont été reclassés dans le secteur du BTP. De cette manière, les entreprises qui embauchent ces salariés n’ont pas besoin de verser une pénalité à l’AGEFIPH. AGEFIPH est une association nationale de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées. De même pour HandiBTP, l’AGEFIPH prépare et favorise l’accès à l’emploi pour les personnes avec une insuffisance physique....