La loi de transition énergétique est soumise au vote ce mardi 3 mars.

La loi de transition énergétique est soumise au vote ce mardi 3 mars.

Ce projet de loi est en cours d’élaboration depuis 2012. Ce mardi 3 Mars 2015, il est soumis au vote solennel du parlement. Cette loi a pour but d’apporter une transition énergétique pour la croissance verte à l’horizon 2030-2050. Objectifs de la loi Diminuer notre consommation énéergétique de 20% en 2030. Plafonner la production nucléaire en France à son niveau actuel Atteindre 40% de part de production d’énergie renouvelable dans nos consommation en 2030. En 2030, réduire  de 40% nos émissions de gaz à effets de serre. En 2050 les diviser par 4 par rapport à 1990. Quels impacts sur le BTP? Créer un réseau de déchetteries professionnelles du BTP d’ici le 1er janvier 2017 et valoriser 70% des déchets du BTP à l’horizon 2020 l’obligation de rénovation,pour tous les bâtiments résidentiels, selon un échéancier progressif entre 2030 et 2050. C’est à l’occasion des mutations des biens (succession, vente) et en fonction de ses performances énergétiques que ces travaux seront imposés. Généraliser les compteurs individuels de chaleur dans les immeubles pour permettre aux usagers de connaître et mieux maîtriser leur consommation et renforcer l’information donnée aux usagers sur leur consommation grâce au déploiement des compteurs intelligents d’électricité (Linky) et de gaz (Gazpar). Mettre en place un nouveau dispositif de soutien aux énergies renouvelables avec la possibilité de vendre directement sur le marché de l’électricité produite tout en bénéficiant d’une prime ; Le recours à des matériaux bio-sourcés, lors d’opérations de rénovation, sera encouragé Quant à la construction neuve, le Gouvernement a choisi de promouvoir les bâtiments à énergie positive, en généralisant la construction d’édifices publics exemplaires. Plus d’information: Ministere de l’écologie, du développement durable et de...
Patrick Liébus: Un couvreur zingueur sur le toit de l’Europe.

Patrick Liébus: Un couvreur zingueur sur le toit de l’Europe.

Patrick Liébus prend la tête de la représentation européenne des PME de la construction.  Le président de la confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB) a pris ces fonctions européennes le 1 janvier 2015 au titre de président de l’European Builders Confederation (EBC). Élu par les membres effectifs réunis en Assemblée Générale les 19 et 20 juin 2014 à Palerme, Patrick Liébus prend la succession de José Antonio Calvo Delgado (Espagne). Le couvreur zingueur de l’Ain représentera l’artisanat et les entreprise européenne pour une durée de 3 ans Créé en 1990, European Builders Confederation, est une organisation professionnelle européenne représentant les artisans et les PME appartenant au secteur de la construction. 99,9% des PME (moins de 250 salariés) forment le secteur de la construction en Europe et en réalisent 80% du chiffre d’affaires. Les petites entreprises (98,9 % et moins de 50 salariés) assurent à elles seules 60% de la production et emploient 70% de la population active du secteur.     Patrick Liébus : « Je défendrai haut et fort les couleurs de l’artisanat du bâtiment à l’échelon européen afin de porter la voix des 3,1 millions d’entreprises que je représenterai au titre de Président d’EBC »         La précédente présidence espagnole a été profondément marquée par la crise du secteur de la construction qui a touché toute l’Europe et qui a causé la disparition de milliers d’emplois. Les experts européens estiment ainsi que le niveau de production des entreprises européennes de la construction atteint en 2008 pourrait ne pas être atteint avant 2023. Du côté des institutions européennes nouvelles, l’artisanat continuera...