Comment protéger ses yeux au travail ?

Comment protéger ses yeux au travail ?

              Organe essentiel, l’œil nous permet de voir et de percevoir le monde qui nous entoure. Exposé à des risques externes et sans protection, il est fragile. Il peut s’infecter aisément en cas de projection de poussière ou d’autres éléments qui peuvent lui porter atteinte. Protéger vos yeux est essentiel.       Connaître les risques Pour bien choisir sa protection, il faut connaître tous les types de risques : Le risque mécanique : chocs, projections d’éclats ou de particules solides, Le risque thermique : projections de liquides chauds ou de métaux en fusion, gaz, vapeurs, aérosols, Le risque chimique : projections de liquides, gaz, vapeurs, aérosols, Le risque de rayonnements : ultraviolets, infrarouges, laser, soudage Le risque électrique Prévenir contre les risques  Afin que les produits soient conformes, l’Union européenne a défini des normes sur les lunettes de protection pour les professionnels. EN 166 : Il s’agit de la norme la plus importante. Elle concerne, en général, tous les types de lunettes : lunettes afocales, lunettes à verres correcteurs, les lunettes-masque et les écrans faciaux. EN 1731 : concerne essentiellement les visières grillagées. Elles sont utiles et indispensables pour les travaux d’élagage citadin ou forestier. EN 175 : Cette norme européenne s’adresse aux soudeurs qui travaillent en industrie. EN 379 + A1 (2009) : Elle garantit une protection optimale et un confort maximal à l’utilisateur du produit. Types de protection :                     Il est important de ne pas confondre lunettes de protection avec les lunettes masque et les pare-visage. L’utilisation individuelle de ces produits diffère selon le lieu de l’activité exercée, la forme de votre visage...
[Vidéos] Comment choisir ses chaussures de sécurité ?

[Vidéos] Comment choisir ses chaussures de sécurité ?

Le marché des chaussures de sécurité propose un large choix de modèles. Pour trouver chaussure à son pied, il est nécessaire de réaliser une approche méthodique du modèle adapté. C’est pourquoi nous vous conseillons dans un premier temps de bien définir l’usage que l’on va en faire puis le confort et le style. Ces critères permettront d’affiner votre choix. Voyons d’abord les éléments fondamentaux:   Le cadre Réglementaire. Oui, il existe une réglementation pour porter des chaussures dans le cadre des ses activités professionnelles. Dans le cas où votre travail vous fait courir des risques pour vos pieds, il est indiqué dans le document unique de votre structure que ces risques peuvent être prévenus par le port de chaussure de sécurité.Ainsi votre employeur sera engagé à ce que vous portiez des chaussures de sécurité respectant la norme NF EN ISO 20345 (février 2012) ou ISO 20346 (octobre 2004).   Une tige haute ou basse La tige est la partie au dessus de la semelle qui englobe le pied. On peut trouver des tiges en cuir pleine fleur, en cuir gras, en cuir grainée, en velours, en nubuck, en toile ou en matières synthétiques. Il est conseillé de choisir une tige basse pour le personnel ayant un poste de travail fixe et une tige haute quand le porteur a une activité l’amenant à se déplacer. La tige haute sera efficace pour le maintien de la cheville et évitera les risques de torsions.   Les matériaux de protection L’embout de protection et la semelle anti-perforation peuvent être composés de différents matériaux : Acier, aluminium, composite et tissu multicouche.Certains matériaux apporteront de la...
buy essays onlineessay writers